aefo

lundi 26 octobre 2015

LE MUSEE DE LA VIGNE ET DU VIN D'ANJOU PRIX RENE RENOU 2015

On sait que le Prix René RENOU créé par l’ANEV (Association Nationale des Elus de la Vigne et du Vin)  en hommage au vigneron et ancien président du Comité Vins de l’INAO (1952-2006) a pour but de récompenser la collectivité « ayant le mieux œuvré, au cours de l’année écoulée pour la défense et la promotion du patrimoine culturel lié à la viticulture ». L'AEFO , depuis sa création, est partenaire de ce Prix , car elle estime qu'il est propice au développement de l'oenotourisme en France. Les membres du jury ont eu la main heureuse cette année en consacrant une collectivité de la Région d'origine de René Renou : la Communauté de Communes des Coteaux du Layon.
Photo : René Renou

C’est en effet  celle-ci, pour l’aide qu’elle apporte chaque année au  Musée de la vigne et du vin d’Anjou, qui a été récompensée. Ce musée,  créé en 1978 par des habitants de Saint-Lambert- du- Lattay (49),  s'est donné comme but "l’étude, la conservation et la transmission du patrimoine viticole angevin au plus large public" . Une association, à l’origine du Musée, est chargée par la Communauté de communes de sa gestion et de son animation. Celle-ci assure notamment l’accueil du public, avec pour objectif de faire découvrir au plus grand
nombre de visiteurs le vignoble angevin et le travail des vignerons. Chaque année, plus de 1000 scolaires y viennent découvrir l’univers de la vigne. Une parcelle de vigne composée de 17 cépages actuels et anciens permet de leur faire découvrir le raisin et sa plante.. et de s’initier aux vendanges. Une initiative qui a bien plu aux Elus de l’ANEV, eux qui ont initié le concept de « Vigne-école » il y 10 ans déjà.


En 2015, avec le parcours « (r)évolutions viticoles », le Musée a enrichi ses présentations autour de cinq objets (le tracteur vigneron, l’atomiseur, la machine à vendanger, le pressoir pneumatique, l’appareil de contrôle des températures) accompagnés du témoignage de cinq vignerons qui expliquent en quoi ils ont révolutionné leur métier.
Ouvert depuis 1983, le Musée de la vigne et du vin d'Anjou est actuellement en phase de réflexion pour se moderniser et répondre au mieux aux attentes du public. La Communauté de Communes a ainsi engagé une étude en vue de sa rénovation. L’objectif est de repenser, la présentation muséographique pour la rendre plus dynamique et améliorer l’accueil des publics, qu’ils soient habitants du territoire ou touristes, enfants ou adultes, amateurs de vin ou néophytes.
Le Musée est labellisé « Qualité Tourisme » pour sa démarche d’accueil, et le contenu de ses activités scolaires validé par l'inspection pédagogique.


Le Président de la Communauté de Communes des Coteaux du Layon, Jean Yves LE BARS, recevra bientôt des mains des responsables de l’ANEV et de la famille de René Renou le trophée original qui récompense les lauréats chaque année.


Plus d’infos sur : www.elusduvin.org

mardi 20 octobre 2015

LES PAPES CHEZ EUX AU CELLIER DES PRINCES...

L'exposition "Les vins des pontifes d'Avignon" a  changé de lieu depuis le 1° octobre.Elle est maintenant   au Cellier des Princes à Courthézon (84), seule cave coopérative à produire du Châteauneuf du pape. Elle est un complément à l’exposition qui pendant les six derniers mois a animé les cimaises pour le 90ème anniversaire de la création de la cave . Les responsables ont eu le privilège d'accueillir la déléguée générale d'Iter Vitis France, Viviane Coursières, venue confirmer son soutien à la future « Iter Vitis Pontificum » (route des vins des pontifes) du Vaucluse, initiée par l' AEFO ainsi que la présidente des compagnons des Côtes du Rhône, A.Moralis et de nombreux élus, amis de la presse et de la profession viticole venus féliciter les concepteurs de l'exposition et notamment Jean-Pierre Saltarelli, journaliste honoraire, auteur du livre "les vins des papes d'Avignon" édité à l'occasion de cette exposition et que l'on peut trouver à la vente au caveau.
L'exposition est donc en place pour trois mois et bénéficiera donc d'une très bonne visibilité dans le nouveau caveau jusqu'aux fêtes de fin d'année.
Les animateurs de l’AEFO et les partenaires de l’exposition* ont dit un grand merci aux responsables du Cellier des Princes de l'accueillir. 
Plus d’infos sur : http://levindespapes.blogspot.fr



Photo : autour de P. Cohen directeur du Cellier des Princes, élus, vignerons et responsables.


*Conseil général de Vaucluse, Inter Rhône, Winetourisminfrance, IterVitis, Association Nationale des Elus de la Vigne et du Vin, Université du Vin ,Balma venitia, France Bleu Vaucluse et Vaucluse Matin.

COMMENT LES CONFRÉRIES SERVENT L'OENOTOURISME

Aujourd'hui : La Commanderie des Costes du Rhône....

La Commanderie des Costes-du-Rhône a 41 ans. Elle représente l’Appellation en son entier. C’est  un outil authentique et dynamique mis au service exclusif de l’Appellation « Côtes du Rhône ». Par ses manifestations, sa présence aux manifestations autres ,  elle apporte un attrait supplémentaire au vin des Côtes du Rhône, des couleurs et un folklore qui participe à l’attrait oenotouristique de sa région. 
Sa réussite  elle la doit à tous ces animateurs qui l’ont fait vivre depuis sa création, de Max Aubert à Patrick Galant les grands Maîtres, de Jean Bergougnoux à Jacques Avril, mais aussi  à ses Baronnies de par le monde qui répandent partout l’amour et la culture du vin des Côtes du Rhône : à Québec, Montréal, Drummondville au Canada, à Liège et Gand en Belgique, à Montreux en Suisse, au Palatinat en Allemagne, aux Etats-Unis, à Philadelphie, à New York et aussi à Séoul (Corée du Sud) . Grâce  aux 150 commandeurs à travers le monde, à  ses membres présents en France dans de nombreuses manifestations, la Commanderie reste fidèle au serment qu’elle demande à chaque intronisé, « Je jure de défendre loyalement la cause du vin et des Costes du Rhône ». C’est aussi l’engagement de chaque confrère…La Commanderie est aussi un outil important de communication, de rapprochement, d’argument historique, commercial et de qualité des vins, en France mais aussi surtout à l’étranger. Les anglo-saxons, mais aussi les asiatiques, sont friands de l’apparat, du sérieux et de l’authenticité historique qu’elle  véhicule.

Photo : Clémentine Célarié et le grand Maître P.Galant

Les objectifs de  la Commanderie des Costes du Rhône:
   
Défense du vin quand il est dénigré.
Défense du terroir.
Défense des vignerons.
Ouverture des vignerons à la communication.
Porter la mémoire collective de la culture du vin, en faisant découvrir le vin par les dégustations, en faisant découvrir l'harmonie du vin et des mets.
Organiser des manifestations de qualité, les chapitres, dans un décor prestigieux, propre à créer de l'authenticité, de l'émotion, pour les personnes participantes.
Offrir des souvenirs inoubliables et donner le sentiment d'appartenance à la famille des Côtes du Rhône.
Créer une chaîne d'amitié internationale qui représente une force au service des vins.
Exporter la civilisation du vin.

La Commanderie des Costes du Rhône n’oublie pas de maintenir des liens indéfectibles avec tous ses membres et de créer une chaîne d’amitié internationale qui représente une force au service des vins de l’Appellation. Le cercle des pionniers est devenu le noyau dur d'une organisation renouvelée, formalisée, remotivée, en constant développement. La Commanderie est aujourd'hui un outil de promotion institutionnelle agissant en synergie amicale avec les structures professionnelles de l’inter profession et dans une même vision de ses intérêts à long terme, en France et dans le Monde.
Photo : La Commanderie à Shangaï